L’artisanat marocain

19 septembre 2012 by No Comment

L’artisanat reste le moteur économique de Fès. Encore de nos jours, près de trente mille artisans exercent leur talent dans le cadre de l’ancienne médina où la vie quotidienne continue d’être rythmée par l’activité incessante des souks.

Chacun d’eux restant bien spécialisé, et où les gestes traditionnels ont su garder toute leur place. Dans un tel labyrinthe, chaque quartier vous fait changer d’univers. Une découverte stimulante pour tous les sens. Couleurs, sons, odeurs : les souks de Fès vibrent de toutes parts.

Dans le souk Aïn Allou, les babouches de Fès s’affichent en jaune, en blanc ou en gris bleuté. Non loin de là, un accord de Oud provient du souk des luthiers. Au centre névralgique du quartier, le souk el-Attarine forme le principal marché de la ville. Épices, fruits secs, ambre, myrrhe et musc composent une symphonie mouvante d’odeurs et de couleurs. Avec le souk au henné, sur une belle petite place ombragée, c’est une incursion dans l’art des soins de beauté à l’orientale. La place en-Nejarine abrite le souk des menuisiers et des ébénistes. Thuya, cèdre et eucalyptus se changent ici en tables basses ou en coffres ornés de fines marqueteries. Le marché couvert de la kissaria offre ses soieries, ses broderies et ses brocarts. Un bon endroit pour admirer la délicatesse des bijoux traditionnels, ou le bleu intense des poteries locales.

Une telle richesse mérite bien mieux qu’une visite rapide. Prenez le temps de regarder, d’estimer, d’apprécier. Et ne manquez jamais de marchander…

English